Musique Classique en ligne - Actualité, concerts, bios, musique & vidéos sur le net.

Musique classique et opéra par Classissima

Piotr Ilitch Tchaïkovski

jeudi 26 mai 2016


Classiquenews.com - Articles

15 mai

Compte rendu, Opéra. Reims, le 19 avril 2016. Mitterer : Marta. Elsa Benoit. Ictus. Power / Lagarde

Classiquenews.com - Articles Compte rendu, Opéra. Reims, le 19 avril 2016. Mitterer : Marta. Elsa Benoit. Ictus. Power / Lagarde. A l’origine, Marta est une commande de l’Opéra de Lille, passée au compositeur autrichien contemporain Wolfgang Mitterer (né en 1958), et créée in loco en mars 2016. L’Opéra de Reims reprend l’ouvrage à l’élocution vocale irréprochable, servie par une distribution indiscutable, laquelle claire et limpide, audible et intelligible illumine une action noire, tragique et fatale. L’histoire d’après le livret en allemand de Gerhild Steinbuch, traduit (affadi?) en anglais narre l’épopée dérisoire des enfants d’une ville tous sacrifiés. Dans ce drame plus introspectif que narratif et dynamique, des séquences courtes haletantes, des épisodes spectaculaires, sorte de précipités d’un souffle réel, marquent les esprits : ainsi celui de la protagoniste Marta, seul enfant qui reste, emprisonnée/protégée dans une cage en verre par sa mère, cage qui compose comme un grand monolithe noir rectangulaire, très épuré, lisse comme un gemme brillant… on notera aussi l’impact sonore, suggestif des sons spatialisés tout au long du spectacle, associant aux timbres des instruments de l’orchestre, le goutte à goutte d’une caverne réverbérée… tout cela construit un spectacle hypnotique et inquiétant, onirique et terrifiant dont la tension nous rappelle l’autre excellent opéra contemporain plutôt intimiste et lui aussi sur le sang des innocents : La rose blanche, proposé par Angers Nantes Opéra et repris en mai 2016 par l’Opéra national de Lorraine à Nancy. L’action y atteint un rythme shakespearien : les parents (êtres rongés par leurs secrets inavouables) puis le capitaine (vraie graine de tyran) meurent, jusqu’à Marta qui certes parvient à s’extraire de ses entraves pour régler ses comptes, mais s’immole en dernier. Comme Iolanta de Tchaikovski, il s’agit de mettre en avant un monde pétrifié, grâce à la révélation qui irradie brutalement la jeune fille, seule rescapée de l’infanticide collectif, à laquelle on avait tenu caché sa véritable origine. Les 11 musiciens de l’ensemble Ictus expriment toutes les stridences du drame inepte ; tous les chanteurs sur le fil, nuancent toutes les facettes d’un chant libre, en souffrance, qui mesure ses effets et reste très efficace. Elsa Benoit fait de Marta, une figure saisie, obligée à l’action, à la fois sidérée et active, irradiant un éclat centrifuge depuis ce point axial où elle s’expose en poupée idôlatrée, puis s’émancipe incarnée, figure de l’élan, de l’action libératrice, dût-elle en mourir. On est loin du théâtre formaté, lisse et purement divertissant. La réussite est totale et laisse persistant, le sentiment d’une relecture critique pour en mieux comprendre les multiples enjeux. Compte rendu critique, opéra. Reims, Opéra, le 19 avril 2016. Wolfgang Mitterer : Marta, création. Mise en scène : Ludovic Lagarde Direction musicale : Clément Power Marta : Elsa Benoit Grot, père de Marta : Georg Nigl Ginevra, Reine, mère de Marta : Ursula Hesse von den Steinen Arthur, Roi : Martin Mairinger Captain : Tom Randle Les Cris de Paris / direction : Geoffroy Jourdain Ensemble Ictus

Resmusica.com

23 mai

Peter Sellars exalte deux raretés, Iolanta et Perséphone

Lyon, Opéra de Lyon. 11-V-2016. Piotr Illych Tchaikovski (1840-1893), Iolanta, opus 69, opéra en un acte (1892), sur un livret de Modest Tchaikovski, d’après La fille du roi René d’Henrik Hertz. Peter Sellars (mise-en-scène) ; George Tsypin (décors) ; Martin Pakledinaz (costumes) ; James F. Ingalls (lumières). Avec : Ekaterina Scherbachenko (Iolanta) ; Dmitry Ulyanov (le roi René de Provence) ; Maksim Aniskin (Robert, duc de Bourgogne) ; Arnold Rutkowski (le comte Vaudémont) ; Sir Willard White (le médecin Ibn-Hakia) ; Vasily Efimov (l’écuyer Alméric) ; Pavel Kudinov (le gardien Bertrand) ; Diana Montague (la nourrice Marta) ; Maria Bochmanova (Brigitta) ; Karina Demurova (Laura). Chœur de l’Opéra national de Lyon, Orchestre de l’Opéra national de Lyon, Martyn Brabbins (direction). & Igor Stravinsky (1882-1971), Perséphone, mélodrame en trois scènes (1934), sur un livret d’André Gide. Peter Sellars (mise-en-scène) ; George Tsypin (décors) ; Martin Pakledinaz (costumes) ; James F. Ingalls (lumières). Avec : Pauline Cheviller (Perséphone) ; Paul Groves (le prêtre Eumolpe). Maîtrise de l’Opéra national de Lyon, Chœur de l’Opéra national de Lyon, Orchestre de l’Opéra national de Lyon, Martyn Brabbins (direction).




Resmusica.com

15 mai

Maurice Gendron, l’autre aristocrate des violoncellistes

L’ART DE MAURICE GENDRON. Œuvres de Johann Sebastian Bach (1685-1750), Ludwig van Beethoven (1770-1827), Luigi Boccherini (1743-1805), Johannes Brahms (1833-1897), Frédéric Chopin (1810-1849), Claude Debussy (1862-1918), Antonín Dvořák (1841-1904), Manuel de Falla (1876-1946), Gabriel Fauré (1845-1924), Wilhelm Fitzenhagen (1848-1890), Jean Françaix (1912-1997), Enrique Granados (1867-1916), Georg Friedrich Haendel (1685-1759), Joseph Haydn (1732-1809), Fritz Kreisler (1875-1962), Édouard Lalo (1823-1892), Olivier Messiaen (1908-1992), Moritz Moszkowski (1854-1925), Niccolò Paganini (1782-1840), David Popper (1843-1913), Nikolaï Rimski-Korsakov (1844-1908), Camille Saint-Saëns (1835-1921), Franz Schubert (1797-1828), Robert Schumann (1810-1856), Piotr Ilyitch Tchaïkovski (1840-1893), Antonio Vivaldi (1678-1741). Maurice Gendron, violoncelle ; Yehudi Menuhin, Robert Masters, violon ; Cecil Aronowitz, Ernst Wallfisch, alto ; Hans Lang, Derek Simpson, violoncelle ; Marijke Smit Sibinga, clavecin ; Jean Françaix, Peter Gallion, Hephzibah Menuhin, piano. L’Orchestre de la Suisse Romande, direction : Ernest Ansermet. London Philharmonic Orchestra, direction : Karl Rankl, Bernard Haitink. London Symphony Orchestra, direction : Raymond Leppard. Wiener Symphoniker, direction : Christoph von Dohnányi. Orchestre des Concerts Lamoureux, direction : Pablo Casals. Orchestre National de l’Opéra de Monte-Carlo, direction : Roberto Benzi. 1 coffret de 14 CD Decca. Enregistré entre mars 1946 et novembre 1969 à l’Assembly Hall, Walthamstow ; la Maison de la Mutualité, la Schola Cantorum, Paris ; l’Alcazar, Monte-Carlo ; la Wapen van Eindhoven, Eindhoven ; la Klein Zaal, Concertgebouw, Amsterdam ; aux Decca Studios, West Hampstead ; Abbey Road Studio n°1, Londres ; Brent Town Hall, Wembley ; Théâtre, Vevey ; Victoria Hall, Genève ; Grosser Saal, Musikverein, Vienne. ADD [stéréo/mono]. Notices bilingues (français, anglais). Durée : 17 h 10’31.



Piotr Ilitch Tchaïkovski
(1840 – 1893)

Piotr Ilitch Tchaïkovski est un compositeur russe romantique (25 avril 1840 - 25 octobre 1893). Tchaïkovski est un compositeur éclectique. Son œuvre, d'inspiration plus occidentale que celle de ses compatriotes contemporains, intègre des éléments occidentaux ou exotiques, mais ceux-ci sont additionnés à des mélodies folkloriques nationales. Tchaïkovski compose dans tous les genres, mais c'est dans la musique d'orchestre comme les symphonies, les suites, et les concertos qu'il déploie toute sa science de l'orchestration et donne la mesure de son sens mélodique inspiré. C’est également lui qui donne ses lettres de noblesse à la musique de ballet, ajoutant une dimension symphonique à un genre auparavant considéré comme mineur. Il incarne la figure dominante du romantisme russe du xixe siècle dans toute sa vitalité populaire et généreuse et sa profonde sincérité.



[+] Toute l'actualité (Piotr Ilitch Tchaïkovski)
23 mai
Resmusica.com
22 mai
Classique... mais...
15 mai
Classiquenews.com...
15 mai
Resmusica.com
9 mai
Classiquenews.com...
9 mai
Le blog d'Olivier...
4 mai
Resmusica.com
30 avril
Classiquenews.com...
30 avril
Resmusica.com
30 avril
Carnets sur sol
28 avril
Resmusica.com
23 avril
Carnets sur sol
21 avril
Resmusica.com
17 avril
Classiquenews.com...
14 avril
Classiquenews.com...
13 avril
Carnets sur sol
11 avril
La lettre du musi...
8 avril
Classiquenews.com...
4 avril
Carnets sur sol
3 avril
Classiquenews.com...

Piotr Ilitch Tchaïkovski




Tchaïkovski sur le net...



Piotr Ilitch Tchaïkovski »

Grands compositeurs de musique classique

Lac Des Cygnes Ouverture 1812 Piano Valse Ouverture 1812 Casse-Noisette

Depuis Janvier 2009, Classissima facilite l'accès à la musique classique et étend son audience.
Avec des services innovants, Classissima accompagne débutants et mélomanes dans leur experience du web.


Grands chefs d'orchestre, Grands interprètes, Grands artistes lyriques
 
Grands compositeurs de musique classique
Bach
Beethoven
Brahms
Debussy
Dvorak
Handel
Mendelsohn
Mozart
Ravel
Schubert
Tchaïkovsky
Verdi
Vivaldi
Wagner
[...]


Explorer 10 siècles de musique classique ...